Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Photo de Paysage
  • Le blog de la Photo de Paysage
  • : Tout ce qu'il faut savoir pour réussir ses photos de paysage naturel et urbain : préparer son voyage, choisir et utiliser son matériel sur le terrain, photographier les sujets difficiles, traiter et diffuser ses images. La plupart des articles sont des extraits de mon Livre :"La Photo de Paysage" aux Editions Pearson
  • Contact

Voir le livre

Photo paysage - Composition 22-23

Commandez le livre

Photo paysage - CouvertureLe guide pour réussir vos photos de paysages naturels et urbains :

 

320 pages, 350 photos, illustrations et schémas, 21 x 14.5cm, 23,75 € frais de port inclus 

 

Commandez le livre maintenant !

11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 20:45

 

Le choix de la profondeur de champ

 

Le photographe paysagiste recherche généralement une profondeur de champ élevée de sorte que toute la scène soit nette, du premier au dernier plan. L'amateur de macrophotographie recherche le même effet pour compenser la proximité objectif/sujet (qui réduit la profondeur de champ) et s'assurer que la zone de netteté sur le sujet est suffisante.

Au contraire, le portraitiste recherche typiquement une profondeur de champ faible, ce qui permet de créer un flou important autour du sujet et de le mettre en valeur en l'isolant de l'arrière-plan. Faire rentrer dans le cadre des éléments de plusieurs plans et utiliser une faible profondeur de champ donne de la profondeur à une image.

Une profondeur de champ moyenne, obtenue grâce à des ouvertures intermédiaires (f/8, f/11) est également très utile, bien qu'à première vue plutôt neutre. Cette profondeur de champ moyenne est à privilégier quand la qualité optique de l'image est prioritaire et/ou dans des situations où des ouvertures différentes donnent une image identique : un portrait contre un mur, un coquillage sur une plage. Dans ce cas, et si la luminosité de la scène le permet, utilisez l'ouverture à laquelle l'objectif est le plus performant (piqué, contraste, vignettage), généralement f/8 ou f/11.

Il n'y a pas de règle absolue. Utiliser une faible profondeur de champ en paysage pour isoler un élément peut créer des images peu ordinaires et compléter une série d'images plus conventionnelles. La bonne profondeur de champ est avant tout celle qui vous permet de réaliser l'image souhaitée et d'exprimer votre créativité.

 

Profondeur de champ

  

Astuce
Quand vous appuyez sur le bouton Test de profondeur de champ, le viseur apparaît beaucoup plus sombre : laissez votre œil ouvert quelques secondes pour qu'il s'habitue à la baisse de luminosité.

 

Le bouton Test de profondeur de champ et Live View
Live View, la fonction permettant de visualiser l'image sur l'écran arrière au moment de la prise de vue, est compatible avec le bouton Test de profondeur de champ. Il est ainsi possible de contrôler la profondeur de champ avec plus de précision que dans le viseur du boîtier.

 

 

N'hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de votre expérience ou me poser des questions...

 Et souscrivez à la Newsletter (en haut à droite) !  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Christophe Destailleur 04/01/2015 04:05

Excellente synthèse :)

Jean 04/06/2012 15:45

Merci pour cet article clair et concis Pour Ptankeur (et les autres personnes qui se posent cette question) Le bouton de test de la profondeur de champ, à part assombrir la visée, permet de voir
l'étendue de la zone de netteté à l'ouverture choisie. Sur votre appareil la visée se fait à pleine ouverture, c'est à dire à l'ouverture maximale de votre objectif. L'ouverture de votre diaphragme
se règle par présélection, quelle que soit la valeur choisie vous continuez toujours à viser à pleine ouverture. Le testeur de profondeur de champ permet de fermer le diaphragme à l'ouverture
choisie et de visualiser concretement la zone de netteté pour l'ouverture donnée. Si vous avez une visée optique elle s'assombrit, c'est normal.

Jerome M. 24/10/2011 21:31



Tout à fait d'accord pour f/8 & f/11



Emilie 21/05/2011 01:07



Bonjour


Je suis plongée dans votre ouvrage, et je n'en sors pas ! La lecture m'est d'autant plus agréable qu'elle est magnifiquement illustrée de sites que j'ai visité et aimé, Skye, Dingle... et
l'Islande que j'ai visité deux fois. Je suis moi aussi une très grande passionnée du nord, la lumière y est si belle, si différente.. Je reviens d'Islande et je ne suis pas très très satisfaite
de mes photos, j'aurais définitivement du lire le livre AVANT de partir, mais comme je prévois d'y retourner encore,
c'est pas très grave !


Merci pour le livre qui m'aide beaucoup, je réalise mes erreurs, ça me donne envie de m'appliquer. Merci pour le blog aussi, qui vient en complément.


Bonne continuation !



Frédéric Lefebvre 21/05/2011 10:18



Merci de votre commentaire Emilie, ça fait plaisir d'avoir un retour des lecteurs (enfin, lectrice !). Content aussi de partager cette passion pour les pays du nord.


Frédéric



Ptankeur 12/12/2010 09:15



Bonjour.


Merci pour l'article mais je n'ai jamais rien compris à ce bouton de test de profondeur de champ.


Bien sur lorsque j'appuie dessus une partie en cercle devient sombre, est-ce cercle sombre qui sera hors du champ de netteté ?


Bonne journée, Ptankeur.



Frédéric Lefebvre 12/12/2010 10:34



Bonjour,


Je ne vois pas trop de quel cercle vous parlez. Mais bon, la réponse est non. C'est toute l'image qu'il faut regarder : mis à part le fait qu'elle soit plus sombre, elle reproduit l'image qui
sera prise avec l'ouverture choisie, vous pouvez donc voir quelles parties sont dans ou hors du champs de netteté simplement en observant l'image dans le viseur.


Voilà,


Frédéric