Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Photo de Paysage
  • Le blog de la Photo de Paysage
  • : Tout ce qu'il faut savoir pour réussir ses photos de paysage naturel et urbain : préparer son voyage, choisir et utiliser son matériel sur le terrain, photographier les sujets difficiles, traiter et diffuser ses images. La plupart des articles sont des extraits de mon Livre :"La Photo de Paysage" aux Editions Pearson
  • Contact

Voir le livre

Photo paysage - Composition 22-23

Commandez le livre

Photo paysage - CouvertureLe guide pour réussir vos photos de paysages naturels et urbains :

 

320 pages, 350 photos, illustrations et schémas, 21 x 14.5cm, 23,75 € frais de port inclus 

 

Commandez le livre maintenant !

18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 21:18

Les aurores boréales

 

Les aurores boréales sont parmi les phénomènes les plus spectaculaires et parmi les plus beaux cadeaux de la nature. Il est difficile de ne pas être ému en observant une aurore boréale. Photographier ce phénomène est à la portée de tous. Respectez les recommandations qui suivent, vous ne le regretterez pas !

 

Où observer le phénomène ?


Contrairement à une idée reçue, les aurores ne sont pas les plus fréquentes aux pôles mais plutôt dans une bande comprise entre 65 et 75° de latitude (la moitié nord de la Norvège). Les pays nordiques sont particulièrement bien placés. Ils sont en outre facilement accessibles et offrent de nombreuses infrastructures routières et hôtelières.
Les aurores sont également visibles plus au sud (jusqu'à la Côte d'Azur !) si elles se produisent en très haute altitude. Le phénomène est extrêmement rare ; les aurores observées à ces latitudes sont le plus souvent rouges.

 

Aurore-1

Probabilité d'observation d'une aurore boréale
Ce schéma montre les statistiques du nombre de nuits pendant lesquelles une aurore boréale peut être observée si le ciel est dégagé. Les aurores boréales sont beaucoup plus fréquentes que vous ne pouvez l'imaginer : le phénomène se manifeste presque tous les jours dans la région de Tromso dans le Nord de la Norvège (un des meilleurs endroits pour observer les aurores boréales en Europe), mais seulement une à deux fois par mois dans le Sud du pays (© John Naylor).

       

Info

Les aurores observées dans l'hémisphère sud sont appelées aurores australes. Elles sont plus rarement observées car elles se produisent au-dessus de régions désertiques (océan, Antarctique).

Planifier la photographie des aurores boréales

 

Augmentez vos chances d'observer des aurores en planifiant votre voyage et en organisant votre séjour :
L'activité solaire (et donc les aurores) suit un cycle de 11 ans au cours duquel les éruptions solaires sont plus ou moins nombreuses. Le prochain pic d'activité est prévu en 2013-2014.
• Les aurores se forment tout au long de la journée mais ne sont observables que lors du crépuscule et en pleine nuit. La meilleure période d'observation, de septembre à avril, correspond à la période pendant laquelle les nuits sont les plus longues.
• Prenez en compte le cycle lunaire : un quart ou une demi-lune illumine avantageusement le premier plan.
• Les aurores surviennent deux ou trois jours après une éruption solaire : c'est le temps qu'il faut au vent solaire pour parvenir jusqu'à la Terre. Consultez la météo du vent solaire sur
http://www.swpc.noaa.gov/ pour anticiper le phénomène. Si rien d'important n'est prévu… restez quand même aux aguets !
• Si le ciel est dégagé ou si une éclaircie nocturne est prévue, vous augmenterez vos chances en… ne dormant pas et en scrutant le ciel, le plus souvent vers le nord. Si vous voyagez à plusieurs, pensez à faire des tours de garde. Les aurores sont le plus souvent observées entre 18 h et 1 h du matin dans l'hémisphère nord.

Info
Le ciel soleil tourne autour de lui-même en 27 jours et certaines éruptions solaires peuvent durer plusieurs mois. Les apparitions d'aurores boréales 27 jours après un premier épisode sont fréquentes.

Photographier les aurores boréales


Les règles de base de la photographie de nuit valent pour les aurores boréales, à un détail près : comme les aurores sont mobiles dans le ciel, vous devrez opter pour une durée d'exposition de quelques dizaines de secondes. Au-delà, l'aurore perdra de sa texture et ses formes et illuminera le ciel d'une couleur verte (ou rouge) uniforme plutôt banale et neutre.


Voici quelques conseils de prise de vue :
• Assurez-vous de la parfaite stabilité du trépied. Tassez la neige au préalable (s'il y en a) ou enfoncez les jambes du trépied jusqu'au sol.
• En mode Priorité à l'ouverture, maintenez impérativement la durée d'exposition en dessous de 30 ou 40 secondes, quitte à choisir une sensibilité de 800 ISO ou plus. La durée d'exposition varie de 10 à 40 secondes en fonction de l'intensité de l'aurore et de l'état de la lune.
• Effectuez une mise au point sur l'infini (voir plus haut).
• Si vous faites confiance à la cellule, surexposez de 1 stop au moins et vérifiez l'histogramme. En cas de doute, une légère surexposition est préférable : « exposez à droite ».

 

Aurore-2

Cette photo n'est pas le fruit du hasard, mais d'une série de décisions prises plusieurs mois à l'avance et d'une improvisation sur le terrain : voyage prévu début mars pour bénéficier de nuits encore longues et d'une lune favorable ; achat d'un objectif lumineux 16-35 mm ouvrant à f/2.8 ; location d'une voiture à la dernière minute à l'aéroport en arrivant en Islande car le ciel était dégagé ; plusieurs dizaines de kilomètres parcourus dans la nuit sur les routes enneigées des hauts plateaux près de Reykjavik pour éviter les lumières parasites de la ville.

     

N'hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de votre expérience ou me poser des questions...

Et souscrivez à la Newsletter (en haut à droite) ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Frédéric Lefebvre - dans Workshops terrain
commenter cet article

commentaires

Claire 09/02/2016 13:59

Bonjour,

je me rends prochainement à Reykjavik. Je n'y serai que cinq jours et le premier jour correspondra malheureusement à une lune croissante visible à 78%, je dispose d'un Nikon D300 avec un objectif 18-200mm 1: 3.5 - 5.6 et pour être tout fait franche, je ne me suis pas encore servi de l'appareil qui m'a récemment été offert. Auriez -vous des conseils à me donner pour réaliser une photo correcte ?

Frédéric Lefebvre 09/02/2016 16:04

Bonjour Claire,

Pour ce qui est des détails techniques de la prise de vue, je vous renvoie à la lecture de l'article. Il est notamment important de faire l'acquisition, si ce n'est pas déjà fait, d'un trépied de bonne qualité.

Je vous conseille de commencer à faire connaissance avec votre matériel avant le début de votre voyage. En prenant des photos de nuit par exemple (trépied + expositions longues), Même s'il n'y a pas d'aurore boréale, cela sera un excellent moyen d'apprendre à faire des photos nettes : mise au point sur l'infinie (en visant une étoile par exemple) et stabilité de l'ensemble trépied + appareil (attention au flou de bougé lié au déclenchement) et à régler l'appareil pour les basses lumière (mode semi auto avec priorité ouverture, sélectionner 3.5 comme ouverture).

Une fois sur le terrain, il faudra éviter les lumières de la ville en vous rendant sur les haut plateaux (30 min de Reykjavik vers Þingvellir ou sur la route de l'aéroport / Blue Lagoon par exemple.

Voilà, j'espère que votre voyage se passera bien et que vous y ferez de belles photos.

Frédéric

Windows 10 OS 31/12/2014 10:15

When the northern side of the latitude is photo graphed there are many things that are to be taken care of. Extremely rare phenomenons occur there and that is the reason why I love this place. The red is the most commonly picturized color.

raphaël 26/03/2013 12:54


Bonjour,


Je reviens de 15 jours en Norvege dont les Iles Lofoten, j'ai vu des aurores et pris des photos, mais j'ai été très surpris par une chose: ce que mes yeux voyaient était très pale comme un nuage
blanc-vert et je déclenchais, je voyais un beau vert sur l'écran, autrement dit l'appareil était plus sensible que ma rétine. J'ai fait des réhaussements sous photoshop et j'ai des clichés d'un
vert soutenu comme sur les cartes postales. Je me suis donc dit: ce que je vois est très très éloigné de ce que les photographes me donne à voir sur le web ou dans des revues; Est-ce qu'au fond
tout est "truqué" par photoshop ou y a t-il des aurores vraiment très vives ? J'étais en période sans lune mais en activité faible niveau 1-2 d'après les sites spécialisés.


Aspect technique: je peste contre mon objo 18-135 Pentax sur mon K5 car malgré mes efforts préalables pour faire une marque au tipex pour noter l'infini j'ai des étoiles d'une très mauvaise
définition...(J'envisage l'achat d'un 12-24 ou un 10-20) 


Raphaël

Frédéric Lefebvre 11/01/2014 09:59



Bonjour Raphaël,


Il existe en effet des aurores boréales très intenses avec des couleurs très prononcées. Je dis bien "couleurs" au pluriel car les aurores peuvent être également rouges, violettes, blanches ou
multicolores en fonction de l'intensité et de la latitude d'observation.


En supposant que le bon matériel est utilisé (grand angle lumineux, capteur ne générant pas trop de bruit numérique), 2 erreurs sont fréquemment commises au moment de la prise de vue :


- la mise au point : ne pas mettre la bague sur position "infini" (la photo / les étoiles seront floues) mais faire une mise au point AF sur un point lumineux au 1/3 de l'image. Pas de problème
de profondeur de champs : un calculateur de profondeur de champs comme "Simple DOF" pour smartphone donne une image nette de 4m à l'infini avec une mise au point sur un objet à 10m (avec 24mm de
focale, ouverture 2,8 et un capteur full frame). Les étoile seront nettes.


- la balance des blancs : elle doit être mise en mode fixe avec env."5000K" ou "lumière du jour" et non en automatique. Le mode automatique croit détecter un éclairage néon (ce qui n'est pas faut
car une aurore est une sorte de tube néon géant, un gaz excité électriquement) et du coup compense en rajoutant du jaune. D'où les verts chaleureux rencontrés sur certaines photos. La BdB en
lumière du jour permet de reproduire les vraies couleurs : le vert des aurores est froid !


Après, on peut continuer de faire des erreurs sur Photoshop mais ça c'est vrai pour tout type de photos.


Voilà,


Frédéric


 



Emilie 18/07/2012 12:29


Bonjour,


merci pour les info pour photographier. Il reste cependant un point important: La température. Je me suis acheter un Canon EOS550 et je ne voudrai pas que le froid le rendre defecteux. Est-ce que
l'appareil tiens la temperature?

Frédéric Lefebvre 29/07/2012 20:11



Bonjour Emilie,


La température n'est absolument pas un problème pour l'appareil.


En revanche, les batteries peuvent se décharger très vite par grand froid. Il faut avoir plusieurs pour les changer en cas de besoin. Les mettre dans une poche près du corp permet de leur
redonner de la charge.


Attention aussi au changement de température intérieure / extérieure : ne pas ouvrir son sac photo trop vite et laisser le matériel prendre la température ambiante.


Bonne photo Emilie,


Frédéric


 



Marko 13/12/2010 15:41



bonjour,


j'ignore la "largeur" des aurores boréales, j'aimerais donc savoir si un fish-eye 8mm sur un aps-c (donc une focale de 8mmx1,6 = 12,8 mm) ouvrant à 3,5 permet d'obtenir de beaux
clichés (sinon, j'ai un 18-270 ouvrant à 3,5 à 8mm).


pour info, le fish-eye en question est un peleng.


merci d'avance


Marc



Frédéric Lefebvre 13/12/2010 21:31



Bonjour Marc,


Une focale de 16 ou 20mm (équivalent full frame) suffit pour une aurore boréale car elles ne couvrent généralement pas la totalité du ciel et se trouvent le plus souvent devant
soi.


Le Peleng a un champ de vue de 180° dans toutes les directions. Il peut être intéressant pour photographier la totalité du ciel (en pointant le ciel à la verticale) quand l'aurore passe au dessus
de soi (une couronne). Attention, il faut vérifier ce que donne cet objectif sur un aps-c car il forme une image circulaire avec une bordure noire sur un 24x36. Il est possible
qu'une partie de la bordure soit visible.


Un objectif 12-24 prévu pour les aps me semble un meilleurs choix surtout s'il est un peu plus lumineux, f/2.8 par exemple.


J'espère avoir répondu à la question.


Frédéric