Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Photo de Paysage
  • Le blog de la Photo de Paysage
  • : Tout ce qu'il faut savoir pour réussir ses photos de paysage naturel et urbain : préparer son voyage, choisir et utiliser son matériel sur le terrain, photographier les sujets difficiles, traiter et diffuser ses images. La plupart des articles sont des extraits de mon Livre :"La Photo de Paysage" aux Editions Pearson
  • Contact

Voir le livre

Photo paysage - Composition 22-23

Commandez le livre

Photo paysage - CouvertureLe guide pour réussir vos photos de paysages naturels et urbains :

 

320 pages, 350 photos, illustrations et schémas, 21 x 14.5cm, 23,75 € frais de port inclus 

 

Commandez le livre maintenant !

2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 19:21

 

Les systèmes porte-filtres Cokin et Lee Filters

 
Les systèmes porte-filtres de ces marques permettent d'insérer un ou plusieurs filtres carrés ou rectangulaires, dégradés ou non, neutres ou colorés, de les glisser plus ou moins haut et de les incliner plus ou moins devant l'objectif en fonction des besoins de la scène. Vous pourrez également insérer un filtre polarisant compatible.
Cokin et Lee Filters fabriquent deux des systèmes les plus connus et équipent la plupart des photographes paysagistes professionnels et amateurs confirmés.

Le choix du système dépend du diamètre de la lentille frontale de l'objectif et de sa focale. Si vous hésitez entre deux modèles, prenez le plus grand des deux, vous éviterez d'autant mieux le vignettage et pourrez insérer plus de guides et donc plus de filtres.
Si vous utilisez un objectif grand-angle d'une focale inférieure à 20 mm, vous avez le choix entre le système Z-Pro de Cokin et le système Lee (en gras dans le tableau ci-dessus). Le modèle X-Pro est plutôt destiné à la vidéo et aux boîtiers moyen et grand formats.

   Porte-filtres-4    

Lee ou Cokin ?
Le système Z-Pro de Cokin est conçu sur le même principe que le système Standard de Lee Filters. Le système de Lee est un peu plus flexible et permet la rotation indépendante de deux filtres. Il a une qualité de fabrication supérieure au système Cokin. Les filtres des deux marques sont en verre organique et présentent des qualités optiques comparables. En revanche, certains donnent l'avantage à Lee Filters pour la qualité du gris neutre (pas de dominante magenta) et la régularité du dégradé... mais pour un prix beaucoup plus élevé.
Une alternative consiste à acheter le système chez Cokin et les filtres chez Lee Filters.

 

Des filtres compatibles sont également fabriqués par Tiffen, Hitech et Kood. Singh-Ray, censé être le très haut de gamme (compter plus de 100 € par filtre), est la seule marque à proposer un filtre dégradé inversé, utile pour photographier les couchers de soleil sans trop assombrir la partie supérieure de l'image (ciel, nuages).

 

Singh-RayLes filtres dégradés neutres inversés de Singh-Ray, à insérer dans les systèmes Cokin ou Lee Filters.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de votre expérience ou me poser des questions...

Et souscrivez à la Newsletter (en haut à droite) ! 

 

Repost 0
Published by Frédéric Lefebvre - dans Choisir ses accessoires
commenter cet article
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 14:44

 

Les filtres dégradés neutres

 

La dynamique élevée de l'œil humain lui permet de discerner les détails d'une scène dont le contraste est d'environ 13 IL, contre 5 ou 6 IL seulement pour un boîtier numérique. Il est donc nécessaire de réduire les écarts de luminosité au maximum afin de faciliter la prise de vue, car si vous exposez pour le ciel, le reste de la scène sera trop sombre et si vous exposez pour le reste de la scène, le ciel sera trop clair. Si vous prenez une valeur d'exposition moyenne, ni le ciel ni le reste de la scène ne seront exposés correctement et il ne sera pas toujours possible de corriger ces écarts en post-traitement (voir la section « Simuler un filtre dégradé neutre » au Chapitre 8).
Les filtres dégradés ont la particularité d'appliquer dès la prise de vue une correction d'exposition différente entre le haut et le bas de l'image (1,2 ou 3 IL de différence). Ils existent avec des transitions plus ou moins progressives entre la zone la plus foncée et la plus claire du filtre.
Ils sont « neutres » car ils ne modifient pas les couleurs de l'image (du moins en principe).

 

Filtres-densité-neutre-5

Cette comparaison est très utile pour comprendre les effets et les références des filtres gris neutres des différents fabricants. Elle est valable à la fois pour les filtres dégradés neutres (les 3 premières lignes uniquement) et les filtres densité neutre non dégradés.

   

Dominante-magenta 2Filtres vraiment « neutres » ?
La neutralité des filtres gris neutre, dégradés ou pas, est due au fait qu'ils absorbent toutes les couleurs du spectre lumineux en quantité égale. Du moins en théorie car certains filtres ont une dominante magenta qui peut être difficile à corriger.

 

Cette cascade des Highlands, en Écosse, souffre d’une dominante magenta causée par le filtre ND 8 de Cokin

 

 

 

 

 

Les filtres dégradés vissants
Il vaut mieux ne pas investir dans ces filtres car ils n'ont pas la flexibilité des systèmes porte-filtres : la séparation entre la partie la plus sombre est condamnée à rester au milieu de l'image et n'a d'intérêt que pour les scènes dont la ligne d'horizon se situe au milieu de l'image… ce qui est contraire aux règles élémentaires de composition.

 

 

 

 

 

 

 

Concrètement

 

Je recommande les filtres suivants pour les utilisateurs de reflex :

- soit Cokin : les 120, 121M (ND4) et 121S (ND8) http://cokin.fr/ico3-p1-2.html
- soit Lee Filters : le 0.6 ND et le 0.9 ND http://www.leefilters.com/camera/products/finder/ref:C475674155E58E/

 

 

Voir : les systèmes porte-filtres Lee et Cokin

 

N'hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de votre expérience ou me poser des questions...

Et souscrivez à la Newsletter (en haut à droite) ! 

 

Repost 0
Published by Frédéric Lefebvre - dans Choisir ses accessoires
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 21:23

Têtes et Plateaux

Les têtes

Il existe deux grands types de tête :
• Celles qui permettent le réglage indépendant des trois axes : cela facilite les réglages de précision notamment avec les boîtiers les plus lourds.
• Les rotules qui permettent de régler les axes d'un seul geste pour plus de rapidité : elles sont compactes et moins lourdes que les précédentes.

 

Les critères de choix d'une tête :
La stabilité. Prenez une rotule qui supporte votre combinaison boîtier-objectif la plus lourde, voire un peu plus. Les contraintes mécaniques exercées sur la tête sont importantes surtout en contre-plongée et quand l'appareil est en position verticale.
La rapidité d'exécution. La conception de la tête doit permettre un cadrage rapide. Évitez les systèmes à cardan ou à crémaillère. Les secondes gagnées sur le terrain sont précieuses.
La précision. Une bonne tête doit permettre de sélectionner et de maintenir l'angle souhaité au degré près.
Le poids. Contrairement au trépied, le poids de la rotule n'apporte pas de stabilité supplémentaire. Au contraire, une tête trop lourde élève le centre de gravité de l'ensemble, ce qui réduit la stabilité.

Figure-1-112---Rotule-en-magnésium-Gitzo-G1177M
La rotule en magnésium Gitzo G1177M permet de régler les trois axes en un seul geste.

 

 

 

 

 

   

Figure-1-114---Tête-3-axes-Manfrotto-405

La tête trois axes Manfrotto 405 (ici avec un plateau quick release) permet de régler indépendamment et avec précision chacun des axes.

 

 


Les têtes panoramiques
Ces têtes sont spécifiquement étudiées pour permettre la prise de vue multiple en vue d'un assemblage. Elles permettent :
• de mesurer le degré de rotation entre deux photos grâce à une embase graduée et parfois crantée ;
• de placer la pupille d'entrée de l'objectif utilisé au-dessus de l'axe de rotation de la rotule grâce à des platines coulissantes et graduées.

 

Figure-1-116---Tête-panoramique-3D-Ultimate-Pro-de-Really-

Une tête panoramique comme la 3D Ultimate Pro de Really Right Stuff est indispensable pour la photo panoramique par assemblage. Elle possède une embase graduée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plateau

 Vous pouvez fixer le boîtier directement sur la tête grâce au pas de vis 1/4 de pouce prévu à cet effet…ce qui prend trop de temps pour être une solution utilisable sur le terrain.

Utilisez un plateau quick release pour fixer et retirer l'appareil en moins de deux secondes : vissé en permanence sur la base du boîtier, le plateau se fixe dans la partie femelle placée sur la tête.

 

N'hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de votre expérience ou me poser des questions...

 Et souscrivez à la Newsletter (en haut à droite) ! 

 

 

Repost 0
Published by Frédéric Lefebvre - dans Choisir ses accessoires
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 23:04

Trépieds.

Un trépied n'est pas seulement utile pour la prise de vue en vitesse lente. C'est aussi un excellent moyen de se « poser » et de travailler le cadrage et la composition avec soin. Une fois le cadrage effectué, vous pourrez aussi attendre le moment opportun pour déclencher : bonne lumière ou passage d'un personnage par exemple.


Choisissez votre dispositif de stabilisation de haut en bas : le poids du boîtier et de l'objectif détermine le type de tête à utiliser, celle-ci détermine à son tour le trépied adéquat. L'homogénéité de la combinaison est essentielle pour garantir une bonne stabilité.

 

Le trépied doit être choisi avec soin car vous l'utiliserez pour la plus grande partie de vos photos de paysage.

 

Les critères suivants vous aideront à faire votre choix :

  •  Le poids du trépied. Le premier réflexe est de vouloir un trépied le plus léger possible. C'est une erreur car le poids du trépied est un gage de stabilité. Un trépied trop léger sera vulnérable au vent et à la moindre vibration.
  • La rigidité. Les matériaux utilisés pour la construction du trépied doivent être suffisamment rigides pour ne pas se déformer sous le poids de votre matériel. Les éléments doivent être assemblés avec précision et sans jeu.
  • La hauteur maximum et minimum. Choisissez le trépied qui, une fois déployé, offre le plus de hauteur possible. Vous aurez besoin de ces quelques centimètres de plus sur le terrain pour réaliser la photo voulue et cela vous évitera de trop allonger la colonne centrale, ce qui compromet la stabilité. N'oubliez pas la hauteur minimum à laquelle peut descendre le trépied : beaucoup de photos sont prises très près du sol.
  • Les pieds. Les trépieds les plus stables sont ceux dont les pieds comprennent le moins de sections. Même si les trépieds à quatre ou cinq sections sont plus courts une fois repliés et offrent un encombrement réduit, préférez les pieds à trois sections maximum, ils n'en seront que plus rapides à déployer.
  • La flexibilité. Le trépied doit pouvoir s'adapter à tous les terrains et permettre le maximum de positions Figure-1-110---Trépied-Manfrottopossible : la colonne doit pouvoir s'inverser, voire se fixer à l'horizontale. Certains pieds se déploient à 90° par rapport à la colonne centrale, ce qui permet de s'approcher très près du sol.

 

 

 

  

Le trépied Manfrotto 190XB possède une hauteur maximum de 1,46 m et supporte jusqu'à 5 kg d'équipement.

 

  Avantages Inconvénients
Aluminium

- Stabilité maximum grâce à son poids

 - Totalement rigide

 - Moins onéreux

 - Plus robuste

- Son poids important peut le rendre difficile à transporter

 

 

Fibres de carbone

- Deux fois moins lourd qu'un trépied en aluminium (meilleur ratio poids/stabilité)

- Meilleure absorption des vibrations

- Plus facile à manipuler dans le froid que l'aluminium, ne casse pas dans des conditions de froid extrême

- Plus onéreux

- Son faible poids compromet la stabilité surtout quand il est utilisé avec une combinaison boîtier-objectif-tête lourde.

 

 

 

 

N'hésitez pas à poster un commentaire pour faire part de votre expérience ou me poser des questions...

 Et souscrivez à la Newsletter (en haut à droite) ! 

 

Repost 0
Published by Frédéric Lefebvre - dans Choisir ses accessoires
commenter cet article